Industries

LE PORTUGAL: LA NOUVELLE USINE DE L’EUROPE.

On associe souvent le Portugal aux vacances, au vin de Porto, au liège… Mais, contre toute attente c’est un autre secteur industriel qui occupe une place importante dans l’économie du pays. Le Portugal possède en effet depuis de nombreuses années un savoir-faire reconnu dans le domaine de la métallurgie, de la plasturgie et de la sous-traitance mécanique.

En 2014, ce secteur regroupait environ 15 000 entreprises, comptait un peu plus de 200 000 emplois et représentait 18 % du PIB du Portugal.

La sous-traitance recouvre tous les secteurs d’activité du travail des métaux en passant par la fabrication de produits métalliques ou électriques, le traitement de surface, la mécanique de précision pour l’automobile, l’aéronautique ou l’horlogerie et la fabrication de composants pour tous les secteurs industriels.

Les grands noms de l’industrie européenne et mondiale sont présents au Portugal : Airbus, Boeing, Renault, PSA, Faurecia, Alstom, Volkswagen, Magna, Bombardier, Lauak, Jtekt…, prouvant ainsi le savoir-faire portugais dans cette activité.

Pourquoi ces leaders et bien d’autres ont-ils décidé de venir sous-traiter au Portugal ? Simplement parce que le pays offre de nombreux avantages. C’est tout d’abord un pays européen stable, dont l’économie est en voie de redressement depuis la crise financière. Il dispose d’excellentes infrastructures permettant d’assurer des flux logistiques stables. La main d’œuvre est qualifiée et le niveau des salaires est à un niveau raisonnable. En n les réformes menées par le gouvernement pour répondre à la crise (incitations scales, assouplissement du code du travail simplification de l’administration…) ont ni par donner au Portugal l’image d’un pays dynamique sachant s’adapter aux contraintes exté- rieures.

Les PME portugaises ont d’ailleurs su réagir à l’arrivée de la crise économique en se tournant vers les marchés internationaux. Les exportations ont ainsi progressé de 30 % entre 2010 et 2014 pour atteindre le chiffre d’affaires export record de 14 milliards d’€, soit 50 % du total des exportations du pays. Dans ce contexte, la France est le troisième marché export derrière l’Allemagne et l’Espagne. Les produits exportés vers la France sont principalement des équipements automobiles et des com- posants pour divers équipements. Pour une valeur d’environ 2 milliards d’€. Au total, le Portugal exporte son savoir-faire vers 200 pays.

En 2014 une délégation de 70 entreprises portugaises a participé au salon du Midest. Elles représentaient les principaux secteurs porteurs que sont l’industrie automobile avec la présence des grands constructeurs européens et de grands équipementiers, le secteur aéronautique, en forte croissance, avec la présence d’Embraer et d’équipementiers français comme Lauak ou Mecachrome et le secteur de la plasturgie.

DOSSIER SPÉCIAL PORTUGAL

Pour accompagner le développement des relations commerciales entre la France et le Portugal, notamment dans le secteur de la sous-traitance, la Chambre de Commerce et d’Industrie Luso- Française (CCILF) organise tous les ans plusieurs actions destinées à mettre en contact les donneurs d’ordre français avec les sous-traitants portugais.

La CCILF organise aussi des prestations de recherche de sous-traitants sur mesure à partir d’un cahier des charges dont l’objectif est de fournir des listes qualifiées de contacts ou d’organiser des programmes de rendez-vous avec les futurs partenaires des entreprises françaises.

Elle compte parmi ses quelques 500 membres une cinquantaine d’entreprises dans les secteurs de la métallo-mécanique, de la fabrication de moules, de l’électronique, de la plasturgie et reçoit régulièrement des demandes de donneurs d’ordres français pour l’identification de sous-traitants locaux.

La CCILF est donc l’interlocuteur idéal pour les entreprises françaises à la recherche de sous-traitants ou de partenaires commerciaux au Portugal.

Mais qui est la CCILF ? Créée en 1887, la Chambre de Commerce et d’Industrie Luso-Française, association privée reconnue d’utilité publique, anime un réseau de près de 500 entreprises portugaises et françaises travaillant sur les deux marchés. Implantée à Lisbonne et Porto et forte d’une équipe luso-française, la CCILF est l’interlocuteur privilégié de la communauté d’affaires luso-française. Elle a pour vocation de favoriser le commerce bilatéral luso-français de contribuer et d’appuyer de façon opérationnelle les entreprises dans le développement de courants d’affaires durables.

Point d’entrée au Portugal et centre de services pour un développement des entreprises, la CCILF propose :

› Des informations sur le marché portugais,
› Trouver des clients sur le marché portugais,

› Acheter au Portugal,
› Participer ou visiter des Salons, Foires au Portugal,
› Trouver des représentants sur le marché portugais,
› Créer une entreprise au Portugal,
› Développer les contacts avec la Communauté d’Affaires luso-française,
› Faire connaître votre entreprise,
› Être informé régulièrement des opportunités d’affaires au Portugal,
› Héberger le siège de votre société,
› Louer des bureaux au centre de Lisbonne.

La CCILF est, elle-même, membre d’un réseau regroupant les 113 Chambres de Commerce françaises à l’étranger et travaille en étroite collaboration avec 136 Chambres de Commerce et d’Industrie de France ouvrant un accès à 2 millions d’entreprises.

CONTACTER LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D’INDUSTRIE LUSO-FRANÇAISE www.ccilf.pt

SIÈGE À LISBONNE :

Tél. : 21 324 19 90 – info@ccilf.pt

DÉLÉGATION À PORTO :

Tél. : 22 605 15 00 – comercial1@ccilf.pt